Anne-France LAFONT

06.09.02.97.51

annefrance.lafont@gmail.com

 

2 rue Coffinières 78260 ACHERES

 

 

Consultations en cabinet et par visio

 

Interventions en entreprises et structures médicales

Blog

Blog Bien-êtreZen & Happy

Inscrivez-vous pour recevoir mes derniers articles :

1 2

Célibataire et heureux, incompatibles ?

09/02/2024

Célibataire et heureux, incompatibles ?

Il est possible de constater cela lorsque qu’un célibataire dit qu’il est célibataire à d’autres personnes : Très souvent, ces dernières vont essayer de comprendre les raisons de cette situation, elles vont vouloir lui présenter tous les hommes ou femmes célibataires qu’elles connaissent, voir ressentir un peu de pitié pour la personne célibataire. Bien que ces actions partent souvent d’un bon sentiment, on dirait qu’il leur semble inconcevable d’associer bonheur et célibat.

 

Pourquoi ? 


Parce que la société nous a conformé à une vie tracée : faire des études, trouver un travail, être en couple, s’installer ensemble, se marier et avoir des enfants. Bien que cette conception évolue de plus en plus dans les esprits, elle reste bien ancrée. Je ne dis pas que je suis contre ce modèle mais je pense qu’il engendre des attentes trop importantes de l’entourage s’il n’est pas respecté et peut être ressenti comme une pression pesante pour les personnes ne souhaitant pas le suivre. 

 

Le célibat peut être un choix délibéré. Par exemple, pour se concentrer sur des projets prenants, se remettre d’une relation passée, apprendre à se connaître soi-même… Et ces actions choisies peuvent être nécessaires au bien-être de la personne plutôt qu’être en couple. Il est même tout à fait possible que réaliser ces projets et actions rendent la personne tout aussi heureuse (voir plus) que de passer des moments en couple. Car c’est ce dont elle a besoin.

 

De plus, il peut être plus difficile de se lancer et de s’épanouir dans une relation amoureuse si la personne n’est pas elle-même en phase avec ses aspirations et sa vie en générale. Être bien dans son travail, s’accomplir et s’épanouir dans ses passions et auprès de ses proches peut être une priorité pour pouvoir, par la suite, se sentir disponible et consacrer du temps à une nouvelle relation.

 

La personne peut aussi tout simplement choisir de rester célibataire car elle préfère être seule et se sent plus libre ainsi. 

 

Bien-sûr, il peut y avoir des jours où le célibat peut être un peu pesant, où la peur de ne pas rencontrer la bonne personne peut être présente mais je dirai que c’est « le prix » à payer pour avoir pleinement la liberté de choisir sa vie. Si l’on veut changer de travail demain, déménager dans une autre ville ou se lancer dans un projet prenant, il est ainsi moins nécessaire de mesurer l’impact que cela pourrait avoir sur son/sa partenaire. Le célibataire est généralement seul décisionnaire de ses choix.

 

Dès lors, si vous êtes célibataire, lorsque l’on vous demande si vous êtes heureux en étant célibataire, vous pouvez répondre oui sans amertume car vous avez le droit d’être sincèrement heureux de votre vie actuelle. Vous n’êtes pas obligé de voir le célibat comme une injustice par rapport à vos proches en couple. Le célibat peut être une opportunité qui permet de répondre à des besoins essentiels que vous avez aujourd’hui. Cela ne vous empêchera, plus tard si vous le souhaitez, de vous consacrer à une relation car vous serez pleinement en phase avec vous-même. Cela n’a pas d’importance que vous n’agissiez pas exactement comme la société le voudrait. 

 

Il y a un temps pour tout dans la vie et une raison pour chaque chose qui arrive…

Se (re)mettre au sport

18/01/2024

Se (re)mettre au sport
  1. Trouver vos motivations

 

Pour pouvoir vous pousser à faire du sport il faut que vous déterminiez pourquoi vous voulez en faire. Faites la liste des raisons qui vous motivent. 
Cela peut être : 

 

  • Perdre du poids,
  • Se muscler,
  • Garder la ligne,
  • Sa santé,
  • Se vider la tête,
  • Pouvoir sincèrement dire « je fais du sport »
  • … 

 

Garder votre liste de motivations près de vous pour la relire le jour où vous vous sentez moins motivé. 

 

   

   2. Fixez-vous des objectifs atteignables

 

Afin de continuer à pratiquer l’exercice physique dans le temps, il est important de ce fixer une fréquence faisable pour vous et des objectifs atteignables. 

 

Mieux vaut aller faire du sport qu’une fois par semaine et s’y tenir plutôt que plusieurs fois par semaine au début et plus jamais ensuite…

 

Vous pouvez vous fixer des objectifs selon le sport que vous souhaitez faire (niveau de difficulté du cours en fitness ou danse par exemple, charges à soulever si vous allez à la salle de musculation, distance à parcourir si vous préférez la course à pied…). 

 

Ces objectifs doivent rester faisables et atteignables. Vous pourrez toujours les ajuster par la suite. 

 

Plus vous vous fixez des objectifs réalistes, plus vous avez de chance de les atteindre et cela vous motivera à continuer le sport.

 

 

    3. Combiner sport et bien-être 

 

La pratique sportive libère des endorphines, c’est ce qui vous permet de vous sentir bien physiquement et mentalement après l’effort. 

 

Pour aller encore plus loin, lorsque vous pratiquez, soyez pleinement concentré sur vos exercices, visualisez leurs bienfaits et les résultats souhaités. 

 

Cela facilitera la bonne exécution des exercices, augmentera les bienfaits et vous permettra de vous vider la tête. Voyez votre séance de sport comme un moment de bien-être pour vous-même, une pause dans votre journée bien remplie. 

 

 

 

   4. Décider de pratiquer seul(e) ou avec des amis


La motivation peut aussi venir du fait de pratiquer votre activité physique avec des amis, c’est l’occasion de passer du temps avec eux ou de rencontrer de nouvelles personnes. 


Vous pouvez aussi pratiquer seul(e) si cela vous convient davantage. 

 

Il est possible de faire du sport depuis chez soi ou en dehors en fonction de votre planning. Des applications peuvent vous y aider comme TrainSweatEat par exemple. 

 

 

   5. Observer les résultats

 

Si vous pratiquez régulièrement alors il y a des chances que vous puissiez constater rapidement des résultats. Prenez le temps de comparer comment vous vous sentez physiquement et mentalement. Félicitez-vous pour votre régularité. 

 

Le fait d’observer les bienfaits du sport sur vous va permettre de continuer de vous motiver à poursuivre vos efforts. 

 

 

Alors hop on s’abonne à mon blog et mes réseaux sociaux pour plus de conseils puis on enfile ses baskets… C’est parti ! 

Mes conseils pour allier Noël et développement personnel

30/11/2023

Mes conseils pour allier Noël et développement personnel

Chaque personne a sa vision de Noël, ses traditions et vie cette période différemment. Pour ma part, je pense que Noël n’est pas seulement une fête : c’est un état d’esprit. 


Le mois de décembre, la fin de l’année, les fêtes, c’est pour moi un moment de retour à l’essentiel. 


Je mets sur pause les choses qui peuvent attendre pour me centrer sur ce qui fait Noël : être avec ses proches, resserrer les liens familiaux (ou amicaux) en passant des moments ensemble. Prendre le temps de me poser davantage pour réaliser un bilan de l’année, écouter mon corps, me reposer. 


Pour vous y aider, vous pouvez faire une liste des traditions ou actions que vous avez envie de faire durant ce temps de l’Avent. Ces idées doivent vous permettre de vous recentrer sur l’essentiel et de vous sentir bien.

Cela peut être : 

 

  • Cuisiner une recette et partager cela avec des proches.
  • Faire des cadeaux en se concentrant sur le fait de flaire plaisir aux autres, pas juste sur la tâche d’acheter quelque chose par convention.
  • Appeler ou aller voir des proches qui vous ont manqué.
  • Regarder un film ou écouter de la musique (de Noël ou pas).
  • Profiter d’activités que vous ne pouvez faire que pendant cette période : ouvrir les cases d’un calendrier de l’Avent, se balader dans les villes illuminées, décorer votre habitat, … 
    D’ailleurs, je propose aussi un calendrier de l’Avent bien-être en cliquant ici.
  • A votre travail, différenciez ce qui doit vraiment être fait de ce qui peut attendre. Car même si votre manager l’oubli, janvier arrivera bien assez tôt pour reprendre le travail…

 

Prenez le temps de vivre cette période qui peut être si chaleureuse, joyeuse et lumineuse. Un temps pour se rappeler de ce qui est important et sortir un peu de la routine.


Qu’on aime ou non les films de Noël, ils aident à se rappeler ce qui est essentiel à cette période : les proches, s’épanouir, se rappeler son enfance, faire plaisir et se faire plaisir… 


Alors autorisez-vous à créer vos traditions, à vous ressourcer et à vous laisser emporter par cette magie des fêtes. 

J'ai testé le Reiki

20/07/2023

J'ai testé le Reiki

A quoi sert le Reiki ?

 

C’est une pratique de bien-être et relaxation basée sur les énergies afin de rééquilibrer l’équilibre énergétique entre le corps, le psychisme et les émotions.

Pour moi, le Reiki a pour objectifs de permettre la détente, l’apaisement, de déterminer des points de tension corporel et leur signification, d’équilibrer les chakras. 

Le reiki peut se pratiquer à tout âge. 


Comment se déroule une séance ?

 

La praticienne m’a accueillie et nous avons échangé sur mes attentes, les raisons de ma venue mais sans donner de grands détails car la praticienne n’en a pas besoin. Elle va directement sentir tout cela durant la séance.

Puis j’ai été allongée sur une table de massage, habillée, et la praticienne a pratiqué le Reiki par imposition des mains sur des points précis de mon corps suivant mes chakras. 
L’objectif est que son énergie passe de son corps au mien pour m’apaiser. 

Après ce moment, nous avons échangé brièvement sur mes ressentis et la praticienne m’a informée de ce qu’elle avait ressenti. 

La séance a duré environ une heure.

Peu de séances sont nécessaires. 


Quel est mon avis ?

 

La séance m’a détendue, les éléments que la praticienne m’a apporté étaient clairs et pertinents. 
Cependant, ils sont donnés sans explication (ce qui est normal dans le Reiki). C’est-à-dire que la praticienne peut dire qu’elle a senti un point dans cette zone du corps qui peut être en lien avec telle émotion mais pas les raisons ou comment traiter cela. 

De ce fait, je conseille de compléter la pratique de Reiki avec la sophrologie ou la psychothérapie ou psychologie. 

Mes conseils pour passer une bonne nouvelle année

14/01/2023

Mes conseils pour passer une bonne nouvelle année

Pour commencer vous allez pouvoir déterminer vos bonnes résolutions mais d’une manière spéciale…

L’objectif que vous choisissez doit vous tenir à cœur. Il doit vous correspondre, ainsi vous pourrez rester motivé tout au long de sa réalisation. 

Votre objectif doit être réalisable / atteignable. Si votre objectif vous paraît impossible découpez-le en plusieurs « sous objectifs » puis avancez pas à pas. Cela vous permettra de ne pas vous décourager. 

Ne vous fixez pas trop d’objectifs à la fois. Afin d’être sûr de tenir vos résolutions, limiter leur nombre. Sinon vous risquez de ne pas pouvoir tout réaliser et d’en abandonner certaines. 


Par la suite pensez à 3 moments qui ont été importants pour vous l’an passé.

Dès début janvier, les réseaux sociaux est inondés de posts pour nous montrer les meilleurs moments de l’année passée de tous les influenceurs… Parfois cela peut être difficile à voir pour certains d’entre vous. Tout le monde n’a pas la même vie, les mêmes bonheurs, les mêmes moyens que les influenceurs...

Aujourd’hui, je vous propose de vous remémorer 3 moments qui ont été importants pour vous l’an passé
Vous n’avez même pas besoin d’un faire un post sur les réseaux sociaux, l’important c’est de savoir pour vous-même ce qui compte. 
Rien que d’y penser ça vous mettra de bonne humeur !


Enfin repensez à l’an passé…
Quelles sont les choses que vous ne voulez PAS revivre durant cette nouvelle année ?
Quelles sont les choses que vous avez aimé et que vous souhaitez refaire durant cette nouvelle année ?

Vous avez maintenant une idée plus précise de ce que vous pouvez faire pour passer une bonne nouvelle année, les bonnes pistes à suivre. 

Pour lâcher prise : apprendre à relativiser

12/11/2022

Pour lâcher prise : apprendre à relativiser

Qui ne s’est jamais pris la tête avec sa famille ou son conjoint pour un sujet sans grande importance ?
Qui ne s’est jamais énervé pour avoir égaré quelque chose ? Ou lorsqu’un imprévu perturbe le déroulement d’une journée qu’on avait déjà planifiée à l’avance ? 
Combien d’entre nous ont déjà passé une mauvaise journée à cause d’un petit rien ? Vous savez la journée où nous restons énervés à cause des bouchons du matin qui nous ont mis en retard ou du verre que nous avons cassé… Nous restons contrariés toute la journée et on passe à côté des moments drôles, du restaurant délicieux que nous avons testé, nous retrouvons une amie et on se plaint bien trop de ces petits soucis, voir même on annule la soirée prévue parce qu’on veut juste rentrer vite à la maison…


Pourquoi se mettre dans des états pareils ? Plus on accorde de l’importance à ces problèmes (qui n’en sont pas vraiment) moins on profite de l’instant présent. On finit par « se noyer dans un verre d’eau ».


Forcé de constater à posteriori que souvent il suffit de discuter avec notre entourage pour trouver une solution à ces petits soucis. Voir même il peut arriver que ces problèmes se résolvent par eux-mêmes.


En y réfléchissant bien, dans la vie nous aurons des occasions d’être vraiment en colère ou triste. Par exemple, lors de la perte d’un proche, d’un divorce, d’un licenciement, d’une maladie… Quand on compare cela avec ses petits tracas quotidiens, il est facile de constater à quel point ils sont dérisoires.


Alors à quoi bon se stresser comme ça ? Apprenons à relativiser ! Cela ne peut nous apporter que du positif : en relativisant on se concentre sur l’important. On profite davantage de l’instant présent, nous sommes plus ouverts à reconnaître le positif dans notre journée et à ressentir de la gratitude. Au fur et à mesure, cela nous permettra de moins stresser et de lâcher-prise.


Comment faire pour relativiser ? 


Dans ces moments compliqués, il est possible de se poser deux questions : 
•    Est-ce si grave que ça ?
•    Est-ce que je me souviendrai de ce problème dans plusieurs mois/années ?

 

Vous pouvez aussi réaliser l’exercice pour gagner en optimisme que je propose ici. 


Bien-sûr qu’il y aura des moments où nous serons énervés encore par des broutilles mais, relativiser davantage permettra enfin de lâcher-prise et être plus détendus !